o
o
1968
Architecture
Urbanisme
Paysage
1967-1969
Fich'Affiche CAUE 13
Habitat collectif
Sausset-les-Pins
Privée
Résidence Les Astragales ; André Bruyère (architecte), Jean-Pierre Hiard (ingénieur) et Alain Le Breton (sculpteur) ; 1967 - 1969

 

 Les Astragales

Alors qu’ailleurs la beauté sérielle des tours et des barres était le modèle dominant, ici un architecte et un promoteur résistaient farouchement aux sirènes de la doxa.
Voluptueusement, dans une pinède à 200 mètres de la mer, le bâtiment ondule en se prélassant au soleil. Vu d’avion on voit une de ses formes improbables que l’on produisait dans ces années-là, qui enfle et se pince, se rebique et se replie, frôle un bouquet d’arbres, en contourne un autre puis se déploie lascivement.
59 appartements, tous différents, comme les maisons d’un hameau  qui se sont pliées aux exigences du terrain et de l’histoire. Ici c’est l’arbitraire heureux du crayon de l’architecte qui crée la contrainte.
Au nord du terrain, parking et garage; au sud, un jardin foisonnant.
Pour le plaisir de la déambulation, entre les deux, le bâtiment est deux fois traversé par des passages ouverts où d’émouvantes sculptures sortent des murs et nous accompagnent sensuellement.
Sur les toits terrasses accessibles à la collectivité pour une «aventure de lieux habitables» le linge sèche en regardant la rade et les îles.
Ici l’art n’est pas un médaillon accroché au poitrail mais quelque-chose d’intérieur qui  participe généreusement au quotidien et nous surprend dans un détour.
N.de Barbarin

 

Points d'intérêt