o
o
o
o
o
o
2004
Paysage
Rapport d'activité 2009
Equipement commercial et de services
Paysage
Plan-de-Cuques
Accompagnement, études préalables, réflexions autour des enjeux, définition de stratégies.

En février 2010, Télérama publiait un article intitulé « la France moche », en dénonçant les boites à chaussures qui défiguraient nos entrées de ville. Il s’agit d’un sujet essentiel souvent absent des débats politiques. Le CAUE s’efforce d’accompagner les élus du département sur cette problématique majeure, car l’entrée de ville stigmatise l’image  que l’on peut se faire d’une commune. L’enjeu est donc de transformer ces espaces, de renouveler le tissu urbain existant, de recomposer et moderniser l’armature commerciale existante, tout en garantissant une bonne insertion urbaine et une mixité sociale. La voie, les espaces publics ainsi requalifiés redonneront un peu d’urbanité à ces lieux peu valorisés. L’ensemble de toutes les réflexions menées par le CAUE sur ces sujets montrent que la problématique des entrées de ville ne peut s’affranchir d’une vision globale de la ville, mais cela suppose que le temps de l’action ménage une place au temps de la réflexion, ce qui fait hélas souvent défaut. 


La commune de Plan de Cuques a souhaité engager une réflexion urbaine sur son entrée de ville sud-est, limitrophe à l’une des dernières réserves foncières importante de son territoire. Dans le cadre de la Loi Barnier, les possibilités d’urbanisation le long des voies à grande circulation sont subordonnées à l’existence d’un projet urbain intégré aux documents d’urbanisme. Le CAUE a donc proposé à la commune une réflexion visant à préparer les conditions d’un urbanisme de qualité, notamment à travers les aménagements futurs le long de cette voie et du territoire qu’elle traverse. Suite au diagnostic où furent analysées les spécificités et les enjeux principaux de ce territoire, le CAUE a proposé des hypothèses d’aménagements qui permettent d’évaluer la capacité d’urbanisation de ce nouveau quartier. 

Comment sortir du modèle du lotissement de maisons individuelles qui constitue la majeure partie du tissu urbain de la commune consommant les derniers terrains libres et générant des situations urbaines sans avenir ? Le CAUE questionnant avec les élus les problématiques d’étalement urbain, de densité bâtie, de mixité, d’espaces publics et  la présence affirmée du végétal, entend démontrer que des alternatives au modèle sont possibles et qu’une urbanisation raisonnée, « sur mesure », de qualité et durable peut avantageusement mettre en valeur l’identité communale d’une «  ville à la campagne ». La Commune a choisi d’intégrer les préconisations du CAUE dans son PLU.

2009
CAUE 13
Conseil
Etudes CAUE 13