Fernand Pouillon et l'habitat social, de la Provence à Alger 1947 - 1957

" Fernand Pouillon et l'habitat social,
de la Provence à Alger 1947 - 1957 "

Dans le cadre des " Journées arts & culture dans l'enseignement supérieur "  Aix/ Marseille Université propose une journée de Visite / Exposition / Projection / Débat autour de la thématique " Fernand Pouillon et l'habitat social, de la Provence à Alger 1947 - 1957 ".

Programme  de l'événement :

17h : Visite commentée du bâtiment par Pierre Ponsot, bibliothécaire, et Xavier Castorene, conservateur, responsable de la Bibliothèque Universitaire.
17h30 : Visite commentée de l'exposition de panneaux réalisée par Myriam Maachi Maiza enseignante à l'école d'architecture d'Alger sur Pouillon et le tourisme
Projection de deux documentaires réalisés par Marie-Claire Rubinstein
18h : " Une architecture habitée - Provence 1947 - 1953 "
19h : " Une architecture habitée - Alger 1953 - 1957 "
20h : Débat avec Francis de Chassey, sociologue et habitant du Vieux-Port à Marseille et Marie-Claire Rubinstein, réalisatrice.

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Inscription obligatoire : gisele.coulet@univ.amu.fr
Ou : 04 13 55 05 85

Architecture
Bibliothèque universitaire Saint-Charles - Bâtiment Pouillon / 1 place Victor Hugo 13003 Marseille / Mardi 2 avril 2019 de 17h à 20h

L'urbanisme des milieux vivants ; Agence TER Grand Prix de l'urbanisme 2018

Ouvrage
Urbanisme
Paysage
Particulier
Professionnel
Citoyen curieux

" Dans un contexte global marqué par le réchauffement climatique et les problématiques environnementales, le Grand Prix de l'urbanisme 2018 a été décerné à un collectif de paysagistes dont les projets mettent, invariablement, la nature au centre : 
l'Agence TER.

Travaillant en amont des projets d'urbanisme, leurs interventions, connues dans plusieurs parties du monde pour s'inscrire dans le temps long, ont toutes en commun de participer à la conception d'un "urbanisme des milieux vivants". 
Pour Henri Bava, Michel Hösler et Olivier Philippe, les trois fondateurs de TER désormais à la tête d'une soixantaine de professionnels, le processus inéluctable de métropolisation doit s'accompagner d'une action paysagère et architecturale vertueuse, respectueuse, en chaque lieu, des héritages des hommes et de la nature qui les entoure.

En ville, l'agence TER végétalise, conçoit des places-parcs, invente de nouvelles spatialité ; à l'échelle des grands territoires, elle cherche à neutraliser les effets délétères de l'étalement urbain par une attention accrue à la préservation de la qualité des sols, de l'air, de l'eau et au maintien des activités agricoles.

Autant de façons de créer ou recréer des liens entre la ville et les milieux vivants ; et de donner la voix au paysage afin de répondre aux urgences d'une époque.

Trois autres personnalités ont été saluées par cette session du Grand Prix de l'urbanisme : Patrick Bouchain, architecte qui a su convertir les délaissés urbains et qui a initié l'urbanisme transitoire ; François Leclerc, architecte et urbaniste qui oeuvre au réinvestissement des infrastructures et à la revitalisation des rez-de-chaussée ; et Jacqueline Osty, paysagiste deux fois lauréate du Grand Prix national du paysage, dont l'approche sensible est sous-tendue par une grande habilité spatiale."

Petit traité du jardin punk ; Apprendre à désapprendre

Ouvrage
Paysage
Particulier
Professionnel
Citoyen curieux

" Avant d'être une réflexion, le jardin punk est une réaction épidermique, une riposte contre le béton et l'intolérable rectitude des espaces de vie.
Il invite à discerner le potentiel de tout lieu pour l'investir, l'améliorer, reconquérir la biodiversité et faire passer la nature d'un statut dérisoire, voire inexistant, à un statut remarquable.
S'émancipant des règles du jardinage traditionnel, les espaces créés (publics ou privés) sont décomplexés, plus libres, plus beaux, sauvages - et les jardiniers aussi.

Le règne végétal peut enfin reprendre ses droits ! Fainéants, rebelles, fauchés, écolos... découvrez, au fil des pages de ce petit livre, les conseils et astuces (à transgresser bien évidemment) qui vous permettront de "punkiser" efficacement votre jardin.

De quoi joyeusement lier transgression et transition. "

Concours ! Les Mains des Bâtisseurs

La Fédération du BTP 13 lance le premier concours départemental qui met à l'honneur l'excellence de l'acte de bâtir.
Le CAUE 13 apporte son soutien et sa collaboration à cette démarche valorisant les savoir-faire dans le bâtiment.

L'objectif : reconnaître les entreprises du BTP, qui au travers d'ouvrages novateurs et exemplaires, témoignent de leur intérêt à allier la main de l'homme à l'innovation tout en s'appuyant sur les traditions des métiers du BTP.

Faire battre le coeur des villes

Ouvrage
Architecture
Urbanisme
Paysage
Collectivité
Particulier
Professionnel
Citoyen curieux

" Soumis à rude épreuve, les coeurs des villes risquent parfois l'embollie.
Dans ce livre, une vingtaine de contributeurs se penchent sur le devenir de ces centres vitaux à régénérer pour qu'ils battent durablement mieux.
Publié à l'occasion d'In-Situ 2018, Ve Biennale d'architecture et d'urbanisme de Caen, " Faire battre le coeur des villes " s'inscrit dans une continuité avec " Habiter, imaginons l'évidence " et " (Re)construire la ville sur mesure" , parus respectivement en 2013 et 2016 chez le même éditeur.
Composé d'un triptyque, ce livre s'intéresse d'abord à la vie des centres et aux centres des villes ; puis il explore les pistes pour apporter aux villes le souffle vital de la culture ; et il propose enfin d'introduire et d'adapter l'écologie à l'environnement urbain.
L'ensemble contient de nombreux exemples .
Il est destiné autant à produire chez le lecteur une prise de conscience qu'à apporter des solutions à la hauteur de l'enjeu ; la maîtrise du fait urbain au bénéfice d'une meilleure qualité de vie en ville. " 

Le périurbain, espace à vivre

Ouvrage
Architecture
Urbanisme
Paysage
Collectivité
Particulier
Professionnel
Citoyen curieux

" Périurbain : le terme s'est imposé en France dès les années 1970-1980 pour designer ces espaces ruraux " grignotés " par l'urbanisation.
Quels maux ne lui a-t-on pas associés !
Consommation de terres agricoles, qualité médiocre des constructions pavillonnaires, dépendance des habitants à l'automobile, mode de vie individualiste, etc.
Autant de critiques qui n'auront pas eu raison de l'engouement des français pour ce cadre de vie hors de la ville - où ils continuent toutefois de se rendre quotidiennement pour travailler, accéder aux services, aux loisirs...
Plusieurs décennies de " lutte contre l'étalement urbain " n'ont pas réussi à endiguer le phénomène.
C'est pour dépasser ces contradictions et malentendus qu'un Atelier des territoires à été lancé, directement lié à la réalité de terrain de cinq sites volontaires : le Nord-Corrèze (19), la communauté de communes de Nozay (44), la métropole caennaise (14), la communauté de communes du Bassée-Montois (77) et l'agglomération troyenne (10).
Sous la supervision des directions départementales des territoires (DDT), ces sites ont bénéficié de l'appui d'une équipe pluridisciplinaire coordonnée par les bureaux d'études Alphaville, Acadie, Interland et Obras.
A partir de la " matière vive " issue de ces travaux, un groupe d'experts a tiré des enseignements et recommandations prenant à
revers nombre d'idées reçues.
Ce sont ces regards croisés de praticiens, chercheurs et citoyens que cet ouvrage invite à découvrir.
Puisse cette démarche contribuer à ré-imaginer la périphérie de nos villes et à accélérer les transitions positives déjà à l'oeuvre dans de nombreux territoires pionniers. "

Densifier / Dédensifier Penser les campagnes urbaines

Ouvrage
Architecture
Urbanisme
Paysage
Collectivité
Particulier
Professionnel
Citoyen curieux

" En France, les territoires qui ne sont ni ville ni campagne, mais empruntent à l'une et à l'autre, connaissent depuis 30 ans une forte croissance démographique, donnant lieu à un habitat et à des rythmes de vie discontinus.
Quelles soient périurbaines ou plus lointaines, ces campagnes urbaines ont aujourd'hui leur propre logique de développement. Tout à la fois en dépendance avec les villes centres et les flux de la mondialisation, et en relation avec les villages, les bourgs, le monde rural et les paysages qui les environnent, elles séduisent par les manières d'être et d'habiter spécifiques qu'elles offrent à leurs résidents.
Or, alertent les contributions rassemblées dans cet ouvrage, la pression démographique et foncière constitue une menace inquiétante pour l'équilibre de ces territoires, cultivés mais fragiles : le sol, essentiel à l'agriculture et à la biodiversité, se raréfie ; leur potentiel durable est mis à mal.
Ces campagnes à la ville peuvent-elles accueillir de nouvelles formes de densification ? Doivent-elles au contraire être dédensifiées ?
Le défi, à la fois social, paysager, économique et écologique, est considérable. "

La plateforme « Architectures en ligne » fête ses 6 ans !

 « L’habitat participatif, comment ça marche ?
Trois projets pour comprendre »

Pour célébrer le sixième anniversaire de ce projet à destination d’un public large et diversifié, le Conseil Régional de l’Ordre des Architectes et l’ensemble du comité éditorial de la plateforme ont souhaité organiser un événement autour d’une démarche architecturale et citoyenne : l’habitat participatif.
Grâce à la présentation de trois opérations aux contextes et aux enjeux différents suivie d’un temps d’échanges et de questions-réponses, les personnalités invitées, habitant, architectes et assistants à la maîtrise d’ouvrage, témoigneront de leur expérience pour faire comprendre le mécanisme, l’expérience humaine et le rôle des différents acteurs dans le processus de ce  nouveau mode d’habiter et de fabriquer le logement.
Avec :
Sylvie Detot, architecte avec l'atelier Ostraka de l'éco-habitat groupé Les Colibres à Forcalquier (04), dans lequel se trouve aujourd'hui son agence ;
Thomas Huguen, architecte urbaniste et gérant de la coopérative ArchiEthic qui accompagne des projets d'habitat participatif comme celui de la coopérative d'habitants UTOP à Paris (75) ;
Frédéric Jozon, accompagnateur de projets d'habitat participatif au sein de la SCIC Hab Fab en Occitanie, et habitant de MasCobado à Motpellier (34) ;
Pierre-Charles Marais, accompagnateur de projets d'habitat participatif au sein de la SCIC Regain en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

À l'invitation de :

  • Françoise Berthelot, Présidente du Conseil Régional de l'Odre des Architectes Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • Marc Ceccaldi, Directeur régional des affaires culturelles Provence-Alpes-Côte d'Azur

Et des autres structures partenaires :

  • École Nationale Supérieure d'Architecture de Marseille
  • Maison de l'Architecture et de la Ville Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement des Bouches-du-Rhône
  • Agence d'urbanisme de l'agglomération marseillaise
  • Forum d'Urbanisme et de l'Architecture de Ville de Nice
  • Image de Ville

Confirmation de présence souhaitée : cliquez ici
Cette table ronde sera bientôt en ligne sur www.architecturesenligne.org

 
S'abonner à Architectures en ligne

 

 

Vendredi 25 janvier à 19h15 à l'Ordre des Architectes PACA , 12 bd Théodore Thurner, Marseille 6e

AJAP 2018 / Album des jeunes architectes & paysagistes

AJAP 2018
Album des jeunes architectes & paysagistes

Les AJAP sont un concours biennal organisé par le ministère de la Culture. Ils distinguent des jeunes architectes et paysagistes européens de moins de 35 ans, ayant réalisé un projet ou participé à un concours en France. L'exposition présente le travail des vingt lauréats constituant la promotion 2018, quinze équipes d'architectes, cinq équipes de paysagistes.
Le palmarès des Ajap est bien plus qu’un état des lieux, il donne le pouls de la jeune création contemporaine. Chaque session est l’occasion de reformuler les questions sur l’architecture, l’urbanisme et le paysage. En tant qu’architectes ou en tant que paysagistes, sans frontière disciplinaire aucune, les jeunes lauréats veulent en effet intervenir sur l’espace urbain. Sortir du cadre du projet commandé stricto sensu pour élargir la réflexion à la question de la ville et de l’espace public, et ce à toutes les échelles, celle d’une métropole comme celle d’un village.
Issus d’horizons différents, ces jeunes créateurs ne sont pas tous groupés dans le bassin du Grand Paris, ils opèrent depuis leurs bases régionales (Marseille, Aix-en-Provence, Nice, Lyon, Toulouse, Nantes, Saint-Brieuc, Corte, Conty). Cette promotion 2018 refuse aussi bien la table rase, complètement dépassée, que la rupture, pour affirmer sa modernité ; a contrario, elle considère que l’existant constitue une véritable force.
Lauréats des AJAP 2018
Architectes
Atelier Aïno, architecture et matériau
Bast - Bureau architectures sans titre
Combas
Dixneufcentquatrevingtsix
jean-Benoît Vétillard architecture
jean-François Madec architecte
Link architectes
Atelier Mima
Orma architettura
Paul Vincent architecte
Atelier Régis Roudil architectes
Atelier Rita
Syvil - Architectures du système ville
Titan
Ludovic Zacchi architecte
Paysagistes
Chorème
Élise & Martin Hennebicque paysagistes
Hervé Der Sahakian, atelier d'architecture du paysage et des jardins
Lalu - La forme et l'usage, atelier de paysage
Paludes

Infos pratiques
Exposition produite par la Cité de l'architecture & du patrimoine
avec le soutien du Ministère de la Culture
Commissaire : Margaux Darrieus, architecte et journaliste
Scénographe : Gaspard Pinta, architecte, lauréat des Ajap 2016
Catalogue disponible à la vente à la MAV PACA (ed. D'Architectures - SEA / Cité de l'architecture & du patrimoine - ISBN 9782952144452 - 191 p. - 23 x 30 cm - français/anglais - 25 euros)
 
Présentée à la Maison de l'architecture et de la ville PACA
12 Bd Théodore Thurner 13006 MARSEILLE (métro ND du Mont)
du 10 janvier au 9 février 2019 / Entrée libre
Ouverture du lundi au vendredi : 9h-13h / 14h-17h
et certains soirs et samedis (voir les dates sur notre site)
fermée du 23 au 28/01
+ d'info sur les AJAP ici
 
Visites et ateliers gratuits / jeune public et adultes / groupes, individuels et familles
sur réservation à mediation@mavpaca.fr / T. 04 96 12 24 13
Programme de visites et d'ateliers détaillé ici
Partenaires de la MAV PACA : CROA PACA, DRAC PACA, ConstruirAcier, Agence du Service Civique

Retrouvez les conférences des AJAPS 2016, ainsi que la visite de l'exposition 2016 sur Architectures en ligne !

du Jeudi, 10 Janvier, 2019 au Samedi, 9 Février, 2019
Exposition AJAP 2018 à la MAV PACA du 10 janvier au 9 février 2019 / Vernissage le mardi 15 janvier à 19h

Nouvelle mise en ligne sur Architectures en ligne !

CONFÉRENCE EXPERIENCE(S) DE PAYSAGE Méditerranée
"Ecotones productifs"
par Martí FRANCH BATLLORI, paysagiste

Retrouvez la vidéo de la Conférence du 2 juin 2018 sur Architectures en ligne !

En 50 années de travail acharné, les paysagistes ont constitué un formidable gisement d'expériences. Ce demi-siècle constitue une perspective irremplaçable de validation de ces paysages grâce à une dimension temporelle. Il serait utile pour les acteurs du paysage d'en tirer les riches enseignements. 
C'est le but  que la Fédération Française de Paysage se fixe en organisant ces rencontres. 
L'objectif des "Expérience(s) de paysage en Méditerranée" est d'organiser un certain nombre de ces rencontres à Marseille avec des intervenants exerçant autour du bassin méditerranéen, illustrant des pratiques et des perceptions variées et unies par la perspective d'un même horizon de mer et de montagnes.

Martí Franch Batllori est ingénieur en techniques agricoles et architecte du paysage. Il a fondé l'atelier EMF en 1999 à Girona (Catalogne), un atelier pluridisciplinaire d'experts de la conception urbaine et environnementale qui propose des procédés hybrides entre systèmes écologiques et constructions culturelles pour façonner des espaces multi-fonctionnels et résilients.
"Nos projets distillent la matérialité et les processus écologiques d'un lieu pour le fédérer et l'insérer dans son contexte amplifié. Nous nous attachons au potentiel infrastructurel du paysage, tout en cherchant des niches opératives pour un projet vivant et adaptatif.
L'objectif est de préfigurer des paysages productifs ayant la capacité de s'adapter aux transformations qui adviennent à diverses échelles spatiales et temporelles."
L'animation du débat, qui a eu lieu le samedi 2 juin 2018 
à la MAV PACA, était assurée par Pierre DAVID et Brice DACHEUX-AUZIERE de la Fédération Française du Paysage.
Conception, organisation : Fédération Française du Paysage PACA-Corse, sur une idée de Michel Péna,
en partenariat avec Pro urba.

 

Cliquez ci-dessous pour vous abonnez à la newsletter d'Architectures en ligne !

bonner vo
S'abonner à Architectures en ligne

 

du Lundi, 14 Janvier, 2019 au Jeudi, 14 Février, 2019
Paysage
CONFERENCE EXPERIENCE(S) DE PAYSAGE Méditerranée avec Martí Franch Batllori